Banque en ligne et Néobanque : Qu’est-ce qui les différencient ?

Les dix dernières années ont laissé la place à de nouveaux acteurs dans le secteur bancaire. C’est notamment le cas des banques en ligne et des néobanques qui ne cessent de nous surprendre par leurs nombreux avantages. Si ces deux types d’établissements bancaires sont très connus du public, il n’est pas toujours facile de faire la distinction entre les deux. Comment faire la différence entre ces deux types d’acteurs et quels sont leurs points forts respectifs ? Focus sur la banque en ligne et la néobanque.

Des univers de création différents

La différence entre banque en ligne et néobanque est déjà à trouver auprès de leurs concepteurs. Si l’on regarde cette liste des banques en ligne, on remarquera que la plupart des établissements sont reliés à des établissements traditionnels. Ces banques sont ainsi généralement conçues dans le milieu bancaire même si les premières banques en ligne sont une extension des services boursiers virtuels. C’est pour cela que les banques en ligne ont gardé une grande partie des dispositifs mis à disposition par les établissements traditionnels.

De leur côté, les néobanques sont plus technologiques. Leurs concepteurs sont issus de milieux variés, que ce soit dans l’univers du trading tel que celui de Revolut ou dans celui de l’entreprenariat a l’instar du créateur de N26. Ces néobanques sont connues pour leur côté innovant mais aussi pour l’originalité de leurs services visant à simplifier les services bancaires.

Un fonctionnement distinct pour chacun

Les utilisateurs des néobanques profitent d’un tarif moins élevé que celui des banques en ligne. Si l’une facture l’abonnement à 1 euro seulement, l’autre impose plusieurs conditions d’inscription en plus d’un abonnement pouvant aller jusqu’à une dizaine d’euros. Cette différence s’explique principalement par les stratégies qu’adoptent ces deux types d’acteurs en termes d’accessibilité.

Les néobanques pour un service complémentaire

Les néobanques visent la satisfaction du client par rapport aux services complémentaires des banques. Elles sont donc plus utilisées comme banque secondaire. Pour cela, elles s’appuient sur des offres à moindre coût, voire gratuites, qui permettent aux clients de faire des bénéfices considérables sur leurs transactions. Ces services sont conçus pour répondre aux besoins des voyageurs, des boutiques en ligne ainsi que des jeunes. Simples, pratiques et accessibles à tout moment, les néobanques se veulent être des banques internationales.

Les banques en ligne et leurs plateformes

Contrairement aux néobanques, les banques en ligne peuvent remplacer les établissements traditionnels. . Leurs offres sont plus complètes et le prix proposé est souvent très avantageux. Leur accessibilité fait partie de leurs plus grands atouts car elles permettent aux clients de gérer leurs finances selon leurs besoins. A cause de ses spécificités de fonctionnement, la banque en ligne est la principale concurrente des banques physiques. Son seul point faible par rapport à cette dernière ? Le manque de contact humain qui est pallié par la disponibilité des conseillers clients virtuels.

Quelle place sur le secteur bancaire ?

Les banques en ligne et les néobanques sont toujours menacées par les banques traditionnelles. Leur seul atout étant l’accès via des applications mobiles et des plateformes en ligne, il suffirait que les établissements physiques proposent la même offre pour s’aligner à elles sur le marché. De même, les banques de réseau sont avantagées par la complémentarité de leurs offres et l’expérience client.

Chacune de ces alternatives sont intéressantes en fonction des besoins des clients. A elles de trouver ce qui fait leur force et d’exploiter la stratégie qui convient le mieux afin de se démarquer auprès de leurs cibles. Dans tous les cas, chaque type d’établissement se doit de penser à la relation client étant donné qu’il s’agit d’un des critères de choix les plus importants pour un client en quête d’une nouvelle banque.