Quelle différence entre la louange et le culte?

Comprendre la différence entre la louange et le culte peut nous éclairer profondément sur la manière dont nous honorons le Seigneur. Dans toute la Bible, les façons de «louer le Seigneur» ne sont pas quantifiables pour être mentionnées. Les anges et les armées célestes, les Hommes sont commandés et instruits à louer le Seigneur (Psaume 89: 5; 103: 20; 148: 2 et Psaume 138: 4, Romains 15:11). Ainsi, nous pouvons le louer avec chant (Ésaïe 12: 5, Psaume 9:11), avec des cris (Psaume 33: 1; 98: 4), avec la danse (Psaume 150: 4) et avec des instruments de musique (1 Chroniques 13: 8, Psaume 108: 2, 150: 3-5), comme le fait Yvan Castanou, pasteur et musicien au sein de l’église ICC.

La louange, un acte lié à l’action de grâce

La louange constitue le récit joyeux de tout ce que Dieu a fait pour nous. C’est la raison pour laquelle, qu’elle est étroitement liée à l’action de grâce que nous offrons à Dieu pour l’appréciation de Ses œuvres puissantes. La louange est universelle et peut être appliquée à d’autres relations aussi, notamment pour féliciter notre famille, nos enfants, nos amis, notre patron ou notre collègue, etc. Il s’agit tout simplement de la reconnaissance véridique des actes justes d’autrui. Puisque Dieu a fait beaucoup de merveilleuses actions, Il est digne de louanges (Psaume 18: 3).

L’adoration, un acte réservé à Dieu uniquement

L’acte d »adoration doit être réservé à Dieu seul (Luc 4: 8), sinon nous risquons de se perdre dans l’adoration d’autrui. La louange peut être une partie du culte, mais le culte va au-delà de la louange. La louange est facile; le culte n’est pas. Le culte est au cœur de qui nous sommes. Pour vraiment adorer Dieu, nous devons faire une croix sur notre auto-culte et accepter de nous humilier devant Dieu, c’est-à-dire à abandonner chaque partie de nos vies à son contrôle. L’adoration est un mode de vie, pas seulement une activité occasionnelle, selon le pasteur Castanou. Jésus a dit que le Père cherchait ceux qui l’adoreraient «en esprit et en vérité» (Jean 4:23).

Dans l’Écriture, la louange est habituellement présentée comme bruyante, joyeuse et désinhibée. Ainsi, Dieu invite à la louange de toutes sortes de sa création. En revanche, c’est par le vrai culte que nous invitons le Saint-Esprit à nous parler, nous convaincre et nous consoler.

Pour terminer cet article, nous vous rappelons qu’il est impossible d’adorer Dieu et toute autre chose en même temps (Luc 4: 8). Les actes physiques souvent associés à l’adoration – s’incliner, s’agenouiller, lever les mains – aident à créer l’attitude nécessaire d’humilité requise pour un véritable culte. Les chefs de culte savants, comme Castanou Yvan savent comment structurer un service de culte pour permettre aux participants de louer et d’adorer le Seigneur. Souvent, les services commencent par des chants de louange joyeux et la transition vers une plus calme, plus introspective occasion de culte.

Pour en savoir plus sur ce sujet, rendez-vous ici