Vue d’ensemble du FlexPai de Royole

La marque chinoise Royole, que peu de personnes connaissent vraiment, a voulu prendre une longueur d’avance dans le marché des Smartphones pliables. Un prototype avait déjà été aperçu au CES 2018 et par ailleurs, quelques exemplaires du FlexPai ont d’ores et déjà été commercialisés en Chine. Rappelons qu’en fin 2018, elle avait révélé son Smartphone à San Francisco quelques jours avant que Samsung ne dévoile un prototype de son Smartphone pliable. En janvier 2019, la chinoise fait beaucoup parler d’elle au CES de Las Vegas en dévoilant cette fois-ci un Smartphone pliable prêt à être utilisé et commercialisé aux USA. C’était en effet la seule à avoir présenté autre chose qu’un prototype. Ce produit fini est proposé pour la modique somme de 1300 dollars. Seulement et si on en croit les experts du Smartphone, ce serait une énorme perte d’argent car ce téléphone ne vaudrait en réalité pas grand-chose. S’il prétend être bien plus qu’un prototype, c’est pourtant bien à un prototype qu’il ressemble le plus. Son design manque en effet de finesse et d’élégance mais c’est loin d’être son seul problème.

Que reproche-t-on au FlexPai ?

A première vue, le FlexPai n’est pas si mal que ça. Son écran AMOLED a une taille appréciable de 7,8 pouces. Mais si on y regarde de plus près, beaucoup de petits pépins sont à noter. Il y en a même lorsque le Smartphone est totalement déplié (alors qu’ils devraient se manifester quand il est plié et c’est d’ailleurs compréhensible).

Le défaut le plus flagrant est qu’il n’est pas parfaitement plat quand il est déplié. On peut en effet apercevoir une légère boursouflure sur l’écran. Ensuite, il y a le fait qu’il soit assez épais au point que cela semble un peu disgracieux. La charnière qui sert à lier les deux parties de la tablette est encore plus disgracieuse. Entièrement faite de caoutchouc, on peut y voir de nombreux petits plis quand on plie le Smartphone. Mais, ça ne s’arrête pas là car quand on le plie, le FlexPai perd la tête et il lui arrive tout bonnement d’arrêter de fonctionner sans prévenir. Il y a à vrai dire bien des choses à corriger concernant la transition entre les modes plié et déplié. La transition ne se fait pratiquement jamais normalement et le téléphone a du mal à reprendre son fonctionnement normal. Le puissant processeur et les 6 Go de RAM semblent ne pas avoir fait grand-chose pour accélérer son fonctionnement.

Cependant peut-on vraiment en vouloir à Royole d’avoir mis sur le marché un Smartphone pliable bourré de défauts ? Il suffit de se pencher un peu sur cette marque pour avoir une réponse. Il s’agit vraisemblablement d’une petite marque chinoise qui cherche simplement à se faire un nom en adoptant une démarche plus audacieuse que les géants que sont LG, Apple, Huawei et Samsung. La démarche était peut-être irréfléchie car elle n’a sans doute pas toutes les ressources nécessaires pour un tel produit mais il fallait bien que quelqu’un propose un produit fini et on peut au moins l’applaudir pour ça. Grâce à Royole, on a pu voir que le développement d’un Smartphone pliable était possible et ça a encouragé d’autres marques à accélérer les choses.