La tomographie RX pour accompagner toutes les étapes de cycle de vie d’un produit industriel

Dans le secteur industriel, l’utilité du scan numérique n’est plus à démontrer. La tomographie par rayon X est notamment essentielle pour optimiser toutes les phases d’un cycle de vie d’un produit. C’est aujourd’hui la technologie la plus avancée en matière d’inspection et de numérisation 3D.

Pour la progression et le prototypage des produits

Tout commence par l’étape de recherche et de développement. Auparavant, elle était coûteuse en plus d’être chronophage. Tout cela a changé depuis l’arrivée de la tomographie industrielle. Le scan RX fournit effectivement toutes les données pour la rétroconception du produit. Cette dernière, aussi appelée rétro-ingénierie, a pour objectif la création d’un fichier exploitable par les logiciels de CAO. C’est qui permettra aux ingénieurs de comprendre comment un objet a été pensé et construit. Des modifications peuvent être opérées sur la maquette numérique avant la phase de conception ou ingénierie. La tomographie apporte encore un plus à ce niveau, notamment pour valider le produit final.

En effet, il sera scanné intégralement pour vérifier la stabilité et la fiabilité des composants. C’est une assurance en plus avant de passer par les étapes de prototypage. Ces dernières impliquent évidemment une phase de test sérieuse pour éviter les mauvaises expériences et les accidents. La tomographie industrielle sera toujours la clé pour repérer les éventuelles erreurs ou les failles au niveau de la microstructure du produit avant de le mettre officiellement en production sur le marché. Les rayons X dévoilent tout sans endommager la surface des matériaux. La retranscription parfaite de l’objet permet de faire une brève comparaison entre le résultat attendu et le résultat obtenu.

Pour la production et le contrôle qualité des produits

Même si toutes les étapes préparatoires ont été respectées, la production d’une pièce n’échappe pas à quelques gaffes pour diverses raisons. Ici, la tomographie va jouer un rôle important pour la phase d’industrialisation. On peut effectivement utiliser la technique Contrôle en ligne, sur une ligne de production, afin de détecter les défauts des produits : porosité, inclusions, bavures, micro fissures, etc. Le tout, sans nuire à la caractéristique des composants et sans aucune baisse de cadence. On obtient ainsi des informations en temps réel pour optimiser le coût du processus de production. C’est aussi une question d’analyse en profondeur pour surveiller la performance des produits.

Mais même une surveillance à rayon X n’empêche pas les réclamations de certains consommateurs. Dans ce genre de cas, il faut pouvoir identifier rapidement la source du problème si c’est au niveau de la pièce ou c’est dû à l’usage. Le défi est grand et seule la tomographie industrielle est en mesure de fournir une telle information. Elle inspecte minutieusement l’intérieur comme l’extérieur sur tous les plans pour repérer ce qui ne va pas. En somme, la tomographie accompagne donc le cycle de vie d’un produit ou d’une pièce. Les industries qui s’intéressent de près à cette technologie ont intérêt à se rapprocher d’un spécialiste afin de voir toutes les applications possibles.