Cigarette électronique : réponses aux questions qui vous ont toujours titillé

La cigarette électronique suscite beaucoup de questionnements. Est-elle adaptée à tout le monde ? Est-elle aussi toxique que la cigarette classique ? Nous expose-t-elle à une forme de dépendance ? Est-elle une étape pour tomber dans le tabagisme ou pour en sortir ? Les réponses à tous vos doutes ci-dessous.
Qu’est-ce que la cigarette électronique ?

Il s’agit d’un dispositif conçu pour remplacer la clope traditionnelle. Si elle reprend le concept général de cette dernière, elle en diffère au niveau de son mode de fonctionnement et de ses effets sur la santé. Aussi, il en existe différents design donc pour trouver la meilleure cigarette électronique pour 2019, consultez plusieurs enseignes spécialisées et faites votre choix.

Qu’est-ce qui la diffère de la cigarette classique ?

Pour comprendre les différences notables, il faut retenir les termes suivants :

  • Vapoter : c’est l’acte d’utiliser l’e-cigarette proprement dite. C’est l’équivalent du mot « fumer »
  • Vapoteur : ce mot désigne la personne qui utilise la cigarette électronique. C’est l’équivalent du mot « fumeur »
  • La vape ou le vapotage se réfèrent à l’univers des vapoteurs. Ce sont les équivalents du mot « tabagisme »

D’où viennent ces différents termes ? Les mots « vapoter, vapoteurs, vape et vapotage » n’existent pas dans le dictionnaire, mais sont pourtant utilisés dans le jargon de la cigarette électronique. Ces derniers dérivent du terme « vapeur », car contrairement à la cigarette classique, le dispositif produit, non pas de la fumée, mais de la vapeur. Cette dernière est obtenue par l’évaporation de l’e-liquide utilisé par l’appareil.

Quels sont les avantages de la cigarette électronique ?

L’e-cigarette compte plusieurs avantages à son actif :

  • Elle est plus saine que la clope classique étant donné que l’absence de combustion n’engendre ni particules fines, ni goudron, ni monoxyde de carbone. Autrement dit, elle n’expose pas le vapoteur aux différents cancers que le tabagisme génère.
  • Elle n’entraîne pas forcément une dépendance : il faut comprendre que dans les cigarettes classiques, c’est la nicotine qui engendre la dépendance surtout que sous l’effet de la combustion, cette dernière passe plus vite dans le sang d’où l’importance de la dépendance chez les grands fumeurs. Dans la cigarette électronique, l’e-liquide utilisé ne contient pas forcément de la nicotine. Cela est possible, mais non pas systématique ce qui signifie que le vapoteur peut très bien choisir de rester éloigné de cette substance ou d’en vapoter, mais à petite dose. Le dosage utilisé dans les clopes électroniques est très réglementé et limité.
  • Elle est plus propre puisqu’au lieu de produire une fumée nocive et polluante, elle produit de la vapeur qui n’a aucune incidence majeure sur les personnes exposées. Une fois projetée dans l’air, la vapeur se dissout rapidement.
  • Elle est une aide reconnue au sevrage tabagique : bien que les avis ne soient pas encore unanimes, il a été prouvé à maintes reprises que la cigarette électronique aide les fumeurs à réussir leur sevrage tabagique. En effet, quand la forte sensation de manque survient, ils trouvent facilement le réconfort dans l’e-cigarette surtout que parmi les liquides disponibles sur le marché, certains proposent la saveur du tabac avec nicotine. Cela facilite la transition vers le vapotage. Soulignons toutefois qu’elle ne peut être considérée comme un substitut nicotinique, mais on la qualifie volontiers d’alternative au tabac

Quels sont les inconvénients de la cigarette électronique ?

Malgré les nombreux avantages qu’elle procure, la cigarette électronique n’est pas 100 % saine pour autant. Il faut effectivement savoir que de nombreuses études ont été menées et certaines sont toujours en cours pour vraiment s’assurer qu’elle ne présente aucun danger particulier. Le fait est que quelques-unes de ces études ont fini par la pointer du doigt. Parmi ses inconvénients majeurs, on peut citer :

  • Les effets secondaires qu’elle occasionne comme la déshydratation, les vertiges, les nausées et/ou vomissements, les maux de tête, … Ces derniers disparaissent au bout de quelques heures passées sans vapoter, mais ils restent quand même gênants et alarmants. Selon les professionnels, c’est le glycérol ou propylène glycol présent à 90 % dans l’e-liquide qui engendre ces désagréments ainsi que la nicotine. Pour y remédier, vous pouvez alors réduire le taux de nicotine présent, voire opter pour un e-liquide qui en est dépourvu et choisir un liquide chez lequel le glycérol est remplacé par la glycérine végétale.
  • L’addiction pour les non-fumeurs ou les grands débutants : pour les anciens fumeurs qui s’en servent pour sortir du tabagisme, l’e-cigarette est considéré comme une aide bénéfique. Toutefois, pour les non-fumeurs qui n’ont jamais fumé de leur vie, mais qui veulent s’essayer au vapotage, les risques de basculer vers le tabagisme sont importants.
  • La dépendance : certes, on a dit que le taux de nicotine présent dans les e-liquides est limité, mais cela ne chasse pas l’éventualité d’une dépendance. Les gros vapoteurs sont notamment les plus concernés à plus forte raison s’ils vapotent des liquides à fort taux nicotinique. La dépendance mettra plus de temps pour s’installer et elle sera moins importante que chez les fumeurs, mais quelle que soit son intensité, elle reste néfaste et à éviter