Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

Aujourd’hui, effectuer une reconversion professionnelle est bien plus simple qu’auparavant grâce aux nombreux organismes qui proposent des aides et des programmes de réorientation. Toutefois, une reconversion demeure une expérience assez compliquée en plus d’être une décision difficile. Que faut-il donc faire si on envisage une reconversion ? Dans cet article, on vous donne des conseils sur ce que vous deviez faire pour réussir votre reconversion professionnelle.

Faire le point sur soi

Selon les statistiques, un salarié sur deux a déjà connu un changement de travail ou de secteur d’activité. Une preuve de plus qui démontre que la reconversion est chose courante dans la vie professionnelle. D’ailleurs, la reconversion peut être une chose que l’on souhaite ou que l’on nous impose. En effet, plusieurs facteurs peuvent conduire à cette initiative et quand cela nous arrive, il est important de faire le bilan sur sa vie professionnelle pour prendre la meilleure décision.

On peut choisir la reconversion pour de bonnes ou de mauvaises raisons. En effet, on peut décider de changer de métier de notre plein gré en découvrant notre réelle vocation. On peut aussi changer de secteur d’activité parce que l’entreprise à laquelle on se trouve ne nous convient plus. Cette réflexion est importante car en se recentrant sur soi-même, on pourrait prendre la meilleure décision pour mieux appréhender sa reconversion. Aussi, cela nous permet de juger si un changement de métier est vraiment nécessaire. Il faut donc analyser sa carrière professionnelle, repenser à sa vie de famille, revoir ses finances ou encore son développement personnel pour juger si c’est la meilleure chose à faire. Une fois réellement convaincu, on peut alors entamer le processus de reconversion en toute sérénité.

Se faire assister dans son processus de reconversion professionnelle

Comme une reconversion professionnelle est une décision importante, se faire assister dans cette démarche est fortement recommandée. En effet, la présence d’un coach en réorientation peut devenir une grande aide dans sa réflexion et dans les démarches à suivre. Son aide est particulièrement important quand on a du mal à trouver un nouveau secteur d’activité qui pourrait nous convenir. On peut également citer le bilan de compétences qui convient parfaitement aux personnes qui ont du mal à choisir quel est le métier qui leur conviendra le mieux.

Et il existe encore d’autres moyens de se faire accompagner dans la démarche de reconversion grâce aux organismes qui sont spécialisés dans ce domaine. Les centres de formation en fait partie et ils représentent une grande aide dans ce processus. Afin de faciliter votre prise de décision, vous pouvez chercher la formation de votre choix en contactant un CFA dans le 91 et poursuivre le cursus qu’il vous faut pour votre changement de métier. Et quoi de mieux que parfaire ses études pour élargir ses opportunités.

Déterminer son projet de reconversion

Projeter une reconversion est plus simple quand on est sûr du futur métier que l’on envisage. Toutefois, effectuer des tests et quelques entretiens restent nécessaires pour connaitre si on a les aptitudes requises dans cette réorientation. D’autant plus qu’il faudra aussi étudier la demande sur le marché de l’emploi car s’orienter vers un secteur très restreint peut présenter plus de difficulté plus tard.

Une autre option intéressante concernant la découverte d’emploi qui consiste à exercer un métier en guise d’essai. Cet essai s’effectue durant une période de temps pendant laquelle on ne sera pas rémunéré. L’intérêt de ce concept consiste à l’initiation dans un nouveau secteur d’activité. Pour profiter de cette insertion professionnelle, on peut consulter des organismes spécialisés en recherche de travail comme Pôle emploi. Grâce aux services de ces organismes, trouver des stages ou encore des tests d’immersion se fait plus rapidement.

·         L’importance de la formation professionnelle

Passer par la case formation n’est pas une étape obligatoire dans le cadre d’une réorientation professionnelle. Il est tout à fait possible de se baser sur ses expériences professionnelles antécédentes pour effectuer une réorientation. Par exemple, un commercial qui a déjà effectué du management a la possibilité de se lancer en tant que chef de projet.

Toutefois, certains secteurs de travail demandent que l’on passe par la case formation. C’est souvent le cas pour les métiers qui exigent une certification comme le gardiennage d’enfant. Cela est également valable pour une grande réorientation comme le fait de devenir masseur si on était un ancien comptable par exemple. Mais dans tous les cas, il est important de se fier aux différentes plateformes pour faciliter et réussir sa reconversion.

·         L’avantage de se fier aux organismes de reconversion professionnelle

De nombreuses solutions existent aujourd’hui pour faciliter la reconversion professionnelle. On peut citer celles qui aident à nous connaître un peu plus grâce à des tests d’aptitude et au bilan de compétence, ou celles qui sont consacrées à améliorer nos compétences à l’instar du CFA dans le 91. En général, ces organismes sont mis en place pour faire le point sur soi et faciliter son choix. En particulier quand on hésite à s’investir dans une nouvelle activité ou quand on a envie de fuir un contexte professionnel difficile.

Prendre conscience des risques de la reconversion

Il est évident que se lancer dans une reconversion professionnelle présente des risques. Et mis à part le risque, c’est un processus qui peut prendre beaucoup de temps. Et si c’est en période de chômage technique que l’on décide d’envisager une réorientation, les étapes de reconversion professionnelle peuvent présenter des avantages comme des inconvénients. On pourrait par exemple s’initier librement à d’autres secteurs de travail mais encore est-il que ce nouveau secteur choisi propose des conditions de travail répondant à nos exigences. En particulier au niveau salarial. La meilleure solution pour appréhender une reconversion demeure la formation en alternance. Le fait de travailler et d’apprendre en même temps peut constituer un moyen plus sûr de procéder à une reconversion professionnelle sans passer par le chômage. D’ailleurs, des groupes comme le CFA en dans le 91 sont spécialisés dans la formation en alternance afin de faciliter la réorientation. Grâce à ces organismes, il est plus simple de trouver des formations diplômantes adaptées à l’emploi du temps d’un salarié. Et les cours proposés peuvent aller de simples heures à plusieurs mois en fonction des besoins et de la disponibilité des candidats.